Partager

AKRYVIA s’installe dans la manufacturing valley !

AKRYVIA, la toute jeune start-up industrielle créée par Frédéric Camy-Peyret et deux associés issus de l’industrie et de l’entreprenariat, s’installe dans la Jules Verne Manufacturing Valley, dans les locaux de l’Ecole Centrale de Nantes, pour développer sa nouvelle technologie de découpe des métaux.

Les industriels qui travaillent les métaux dans leurs chaînes de fabrication automatisées ont en effet aujourd’hui deux alternatives principales pour la découpe : le laser, précis mais cher ; ou bien le plasma, moins onéreux mais moins précis. AKRYVIA développe une innovation de rupture pour le contrôle et l'intensification des plasmas thermiques permettant d’obtenir la précision du laser avec des coûts inférieurs au plasma actuel.

A sa création, AKRYVIA s’est installée à l’Ecole Centrale de Nantes, avec les soutiens de ses laboratoires, d'Atlanpole via son incubateur Ministère de la Recherche, de l’incubateur de l’Alliance (Centrale, Audencia, ENSA), et est lauréate du concours de création d’entreprises innovantes I-lab 2015 du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Avec le soutien de ses partenaires, AKRYVIA termine actuellement l’installation d’un démonstrateur technologique à l’échelle 1, permettant d’établir la preuve de concept et de déposer les brevets protégeant l’innovation.

Frédéric Camy-Peyret indique que « l’ambition est de créer un nouvel acteur technologique de classe mondiale, à base industrielle en France, qui renouvelle par l’innovation l’industrie de la machine-outil de découpe pour la tôlerie. A l’issue de notre phase de R&D, nous espérons grâce à cette innovation convaincre rapidement les premiers clients, sur un marché à très forte valeur ajoutée et tourné vers l’exportation ».