En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir plus

Hybridation des compétences

L’alliance CENTRALE-AUDENCIA-ENSA, MANPOWER GROUP et ORANGE se sont associés au CERCLE DE LA PROSPECTIVE RH pour publier le 9e Cahier de la Prospective RH.

Il est intitulé "Hybridation des Compétences : processus clé pour inventer demain ?".

C’est le fruit de la réflexion de 70 contributeurs, majoritairement des professionnels des ressources humaines, accompagnés d’une prospectiviste et de plusieurs experts. 

Un chantier collaboratif et prospectif

L'hybridation des compétences, des modes de pensée et d’organisation est au coeur du projet de l’Alliance Centrale-Audencia-ensa à l’initiative de ce chantier prospectif.

A l’heure où les métiers les plus demandés n’existaient pas il y a 10 ans, et où nul ne sait combien de fois chaque étudiant d’aujourd’hui devra changer de métier, l’Alliance a souhaité réfléchir avec des entreprises aux compétences dont elle doit doter ses étudiants pour leur permettre d’évoluer dans un monde qui se transforme à un rythme sans précédent.

L'imprévisibilité des métiers de demain

"Regarder l’avenir bouleverse le présent", disait Gaston Berger.

 

La méthodologie de prospective comprend trois étapes :

  1. Déconstruire les idées reçues, en particulier à propos de la notion d’hybridation :  plus de 200 idées reçues ont été émises par le groupe !

  2. Explorer les facteurs de changement qui vont transformer le monde du travail, les comportements humains : le groupe en a approfondi 5 qui semblaient particulièrement corrélés au sujet des profils hybrides. Ces facteurs de changement ont été analysés à partir de témoignages d’experts.

  3. Proposer des scénarios : 3 mondes ont été imaginés. Ils n’ont pas vocation à être réalistes, mais prospectifs. Il convient d’imaginer comment l’hybridation des compétences pourrait contribuer à la construction de chacun de ces mondes.

 

A l’issue de ces 3 étapes, des recommandations ont été émises pour aller vers un futur souhaitable...

Un travail très collaboratif

Sur 18 mois, 72 personnes ont contribué à ces réflexions. Certaines ponctuellement, d’autres ont été assidues, en participant à un grand nombre de réunions mensuelles.

La variété des profils a contribué à la richesse des échanges.

Ce cahier correspond à la vision de professionnels RH, éclairée par des experts. Il ne s’agit pas d'une publication académique.

La participation d’experts a facilité le choix de certains partis pris, comme la définition retenue à propos de l’hybridation.

Les facteurs de réussite ? Une méthodologie très précise, des compte-rendus systématiques des travaux des groupes, une mobilisation des participants de la part du Cercle Prospective RH, une implication des co-leaders, des rédacteurs et une coordination forte assurée par l’Alliance et la prospectiviste.

Sommaire et synthèse du cahier

Le plan du Cahier suit les étapes de la démarche :

  1. Déconstruction des idées reçues
  2. Identification des facteurs de changement
  3. Elaboration des scénarios
  4. Recommandations, plan d’action

Il y a beaucoup de fantasmes derrière ce mot d’hybride : mi-homme/mi-dieu, mi-homme/mi-machine...

Est-ce une catégorie de personnes à part ? un expert ? un mouton à cinq pattes ? L’hybride remet en cause les règles de l’entreprise, est-il possible à manager ? Demain, devrons-nous tous être hybrides ?

Après avoir déconstruit plusieurs idées reçues, échangé avec des experts tels que Nadia Medjad (médecin, coach, fondatrice de Neuro-Echology consulting) et Serge Tisseron (membre de l’Académie des Technologies, psychiatre), le groupe a convergé vers une définition de l’hybridation des compétences qui correspond plus à un processus d’évolution de chacun plutôt qu’à une caractéristique d’un individu...

Vous en saurez plus dans le cahier.

Cinq facteurs de changement ont été développés.

Les deux premiers : la robotique/l’intelligence artificielle et les découvertes des neurosciences sont particulièrement structurants et impactent les autres : la quête accrue de sens, les nouvelles formes d’organisation et de comportement au travail ; sans oublier l’évolution du rapport à la connaissance, aux compétences.

Vous en saurez plus dans le cahier.

Compte tenu des changements structurants envisagés, quels sont les futurs possibles ? quelle serait l’hybridation des compétences dans ces mondes-là ?

L'ouvrage détaille trois mondes :

  • Le premier prévoit un monde du travail régi par la confiance et le bien commun : "Je fais partie d’un tout, je me développe en construisant le collectif"
  • Le second, au contraire, imagine un modèle régi par la survie. Dans ce monde professionnel, l’avenir trop incertain impose des décisions à très court terme : "Moi d’abord !"
  • Le troisième scénario décrit un univers basé sur la défiance. Idéalistes, déçus par l’évolution du monde, les protagonistes de ce monde préfèrent s’opposent quitte à aller jusqu’à la destruction : "N’ayant pas trouvé ma place, je défie le système".


Quelles hybridations pour ces mondes de demain ?

Le premier scénario, suppose un développement des compétences socio-émotionnelles : la connaissance de soi et la compréhension d’autrui, indispensables pour construire un collectif.Dans le scénario 3, le plus haïssable, nous avons imaginé que, déçus par l’évolution des comportements humains, ceux qui seront au pouvoir pourraient pousser au maximum le transhumanisme, voire préférer une domination de la machine sur l’homme.

Vous en saurez plus dans le cahier.

Face à ces trois scénarios, le groupe a envisagé des actions destinées à :

  • Diffuser les connaissances sur le fonctionnement du cerveau afin que chacun (enfant, adulte, étudiant, professionnel) puisse agir pour développer ses capacités.
  • Mettre l’accent sur les compétences clés demain, avec 2 tendances majeures :
    • Au-delà des savoirs, développer nos différentes formes d’intelligence, en particulier les compétences socio-émotionnelles,
    • Développer l’interdisciplinarité
  • Faire évoluer l’éducation, les modalités d’apprentissage, notamment renforcer notre humanité de façon à être complémentaire de l’Intelligence artificielle ; ceci dès la petite enfance, en poursuivant tout au long de la vie
  • Dans le monde professionnel, faire évoluer les pratiques RH et managériales, favoriser les hybridations, valoriser les réalisations collectives et l’entrepreneuriat.

Vous en saurez plus dans le cahier.

Et après ?

L’ensemble des participants ont souligné l’intérêt et le plaisir qu’ils ont eu à participer à ce groupe.

Des convictions fortes ont émergé de cette réflexion collective qui peuvent se traduire par des évolutions dans le quotidien de chacun.

C’est pour l'Alliance une très belle contribution aux réflexions menées sur les formations, les méthodes, les contenus, les critères de sélection et d’évaluation pour que nos écoles continuent à former des créateurs de valeur, innovants et responsables.

Construire ces évolutions en phase avec les attentes du monde professionnel est essentiel, donc si vous souhaitez y participer, contactez-nous !