En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir plus
Coopération

Clôture de la 4e édition du Citylab Alliance

04 décembre 2019

Alors que vient d’être adoptée la Loi d’orientation des mobilités, les sept programmes des 3 écoles de l’Alliance achèvent la 4e édition du Citylab. Les 110 étudiants concernés ont planché pendant 3 jours consécutifs sur les problèmes apportés par 11 partenaires sur les questions de mobilités.

Les méthodes employées reposent sur celles du design thinking avec l’engagement de 11 étudiants en amont du dispositif qui ont joué le rôle de facilitateurs. Armés d’un protocole d’animation, d’une boîte à outils et accompagnés par une équipe pédagogique de 6 personnes, ils ont guidé leur groupe pour répondre au mieux aux problèmes de leur commanditaire. 

La thématique prédominante cette année rejoint un des enjeux de la Loi : l’intermodalité ou comment fluidifier l’articulation entre les différents modes de transports dans la ville, sans oublier la voie fluviale. D’autres attentes ont été formulées par les partenaires notamment celles de changer les usages :  louer plutôt que posséder, rouler plus proprement et avec quelles infrastructures. Il a aussi été question de s’interroger sur les conditions d’exécution de ces « faiseurs » de l’ultramobilité. 

Peut-être parce qu’il est plus facile d’utiliser des analogies dans l’innovation, toujours est-il que les grands vainqueurs de cette 4e édition du Citylab sont des groupes qui ont scénarisé leur proposition avec de grands sauts dans le temps pour imaginer un futur plus soutenable, plus souhaitable. Il s’agit des étudiants qui ont travaillé sur le problème apporté par Suez (pour le prix du jury*) et par Inddigo (pour le prix du public). 

Le premier sujet consistait à déconstruire la vision généralement dérangeante des véhicules utilitaires dans la ville en proposant de développer leurs externalités positives. Le deuxième sujet portait sur une projection de l’aménagement urbain à Mayotte. L’objectif pour les étudiants étaient de réfléchir à la manière dont une ville développe ses activités autour d’une généralisation de la mobilité douce, sans passer par le système voiture. Les productions des étudiants ont été exposées et présentées au public l’après-midi du troisième jour, lors d’un forum ouvert.

*le jury était composé de Jean-Pierre ELLOY, Délégué général Alliance ; Gilles FARGE, Responsable Mission d'appui à la Direction des Services de Mobilité, au Département des Déplacements de Nantes Métropole ; Cédric SEUREAU, Responsable de programme de Recherche Interconnecting Attractive Territories » chez Orange
 


Vous aimerez aussi

Catégories
Audencia2020 Excellence